Sober Youth Project: Transforming the life of 150 young women, former Kuluna gang members, into dressmakers for a sober life

The World Federation Against Drugs (WFAD) has completed the training in cutting and sewing for 150 young women and girls, as part of its project entitled: “Sober Youth – Healthier Communities: Transforming Violent Youth in Kinshasa”, funded by the Swedish Cooperation. The celebration ceremony to award the certificates at the end of this 4-month professional training process, from 1st  July to 31st  October 2022, took place in the garden of the Invest Hotel in Kinshasa. Afterwards, a television programme reported on the subject with Ms Bibiche Mbete, a Journalist of the public station RTNC, interviewing the country representative of the WFAD, Mr Dandy Yela-Y’olemba and his team, as well as the beneficiaries of the training.

The ceremony was attended by the project’s donor, the Swedish Cooperation through the Swedish Embassy, the Office of the Special Advisor to the Head of State in charge of Youth, Mrs Chantal Mulop, the Ministry of the Interior of the city of Kinshasa, the National Programme in charge of the Fight against Drug Abuse, delegates from USAID and the Canadian Delegation in the DRC, as well as the project’s implementing partners.

This special show was organised by the World Federation Against Drugs (WFAD) on Wednesday 7th  December 2022 at the Congolese National Radio and Television (RTNC) in favour of young women & girls who have once been part of the “kuluna” but whose lives have been totally transformed thanks to the three-year Sober Youth project. The special programme was organised as part of the 16 days of activism to tackle violence against women. The World Federation Against Drugs took the opportunity to talk about the progress of the project: “Sober Youth, Healthy Communities: Transforming Violent Youth in Kinshasa”. The WFAD Country Representative, Mr Dandy Yela Y. had the opportunity to explain all the steps and developments of the project to encourage the transformation of these women and girls as of today.

The WFAD Country Representative said: “The young women and girls once marginalised and discriminated, known as ‘Kuluna’, have been effectively changed through mental and psychosocial support sessions. A successful challenge was met thanks to the implementing partners Synergie des femmes (SYFES) and INTERACTIONS RDC NGOs, who provided mental and psychosocial support to these young people.’’

The project benefits from the support of the Government of the Democratic Republic of Congo, through the Ministries of Social Affairs, Health and Prevention, and in charge of the Youth, we pool efforts with to fight against urban delinquency and the use of psychoactive substances by young people,” he added.

The project, as designed, has planned that at the end of the training, each beneficiary would receive a full kit – including a sewing machine as well as everything needed to start a cutting and sewing workshop – for self-empowerment. All this has been made possible thanks to the financial support of Swedish cooperation through the Swedish Embassy in DRC as mentioned above.

Also, the government representative, the Director of the National Programme in charge of the Fight against Drug Abuse (PNLCT), Mr Patrice Milambo, was invited to this special event. He emphasised that the use of psychoactive substances is a serious public health concern, especially for young people today. He then reassured that the Government and authorities are backing up this approach, which is to support prevention, as this remains the greatest weapon in the fight against drug abuse.

Some of the beneficiaries of the training and the project gave their testimonies. They depicted their experiences and ordeal endured while living on the streets, abusing drugs and other psychotropic substances. Mr Roger Boyeye, Naomie Mpeti’s father, was present at the ceremony to witness the positive change in his daughter’s life. He said: “I have seen my daughter’s way back to a sober life and decided to attend the celebration that is why I wanted to be present today. By the way, the outfit I am wearing has been sewn by my daughter. I am so happy with the change I see in my daughter’s life.”

In the meantime, the young women and girls will continue to benefit from the support of the WFAD “Espoir Centre”, where they have been trained, to master cutting and sewing techniques before being fully empowered in their sewing workshops to be set up.

Award Ceremony

Interview with the News Station

French Version

150 ex-kuluna, bénéficiaires du projet, transformées en couturières par le projet Jeunesse Sobre-Communautés Plus Saines

La Fédération Mondiale contre les drogues (World Federation Against Drugs, WFAD) a clôturé la formation en Coupe et Couture sans patron pour 150 jeunes femmes et filles, dans le cadre de son projet dénommé : « Jeunesse sobre- Communautés plus saines : Transformer les jeunes violents à Kinshasa », financé par la Coopération Suédoise.  La cérémonie de remise des brevets, à l’issue de cette formation professionnelle de 4 mois, soit du 1er juillet au 31 octobre 2022, a eu lieu au jardin de l’hôtel Invest à Kinshasa, juste après une émission télévisée réalisée à ce sujet par Madame Bibiche Mbete de la RTNC, avec le Représentant pays de cette Fédération, Monsieur Dandy Yela- Y’olemba, et son équipe, ainsi que les bénéficiaires de la formation.

Ladite cérémonie a connu la participation du bailleur du projet, en l’occurrence la Coopération suédoise par le biais de l’Ambassade de la Suède, du Bureau de la Conseillère Spéciale du Chef de l’Etat en charge de la Jeunesse, Mme Chantal Mulop, du Ministère de l’Intérieur de la ville de Kinshasa, du Programme National de Lutte Contre les toxicomanies, des  délégués de l’USAID et de la Délégation Canadienne en RDC, de la représentante ainsi que des partenaires de mise en œuvre du projet.

Ce plateau spécial a été organisé par la Fédération mondiale  contre les drogues(WFAD), le mercredi 7 décembre 2022 à la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC) en faveur des jeunes filles jadis  « kuluna », mais dont les vies ont totalement transformées grâce au projet triennal  Jeunesse Sobre. L’organisation de cette émission spéciale s’inscrivait dans le cadre de 16 jours d’activisme de lutte contre les violences faites aux femmes. La Fédération mondiale de lutte contre les drogues a ainsi saisi cette occasion pour parler des avancées du projet: « Jeunesse sobre, communautés saines : transformer les jeunes violents à Kinshasa ». Le Représentant-pays de la WFAD, M. Dandy Yela Y. a eu l’occasion d’expliquer toutes les étapes franchies et le développement du projet pour que ces filles soient ainsi transformées aujourd’hui.

Le Représentant Pays de la WFAD a déclaré : « Les jeunes filles autrefois marginalisées, discriminées, appelées ‘’Kuluna’’ ont effectivement été transformées à travers des sessions d’accompagnement mental et psychosocial; Elles ont subi une transformation réelle et effective. Ce pari a été gagné grâce aux partenaires de mise en œuvre Synergie des femmes (SYFES) et INTERACTIONS RDC qui ont assuré  cet accompagnement mental et psychosocial de ces jeunes. »

’Le projet bénéficie de l’accompagnement du Gouvernement de la République Démocratique du Congo, à travers les Ministères des Affaires Sociales, de la Santé et de la Jeunesse, avec lesquels les efforts sont mutualisés pour lutter contre la délinquance urbaine et la consommation des substances psychoactives par les jeunes.’’ a-t-il renchéri.

Le projet tel qu’élaboré a prévu qu’à la fin de la formation, chaque bénéficiaire recevra un kit complet – une machine à coudre ainsi que tout ce qu’il faut pour démarrer un atelier de coupe et couture- pour l’auto-prise en charge. Tout ceci a pu être réalisé  grâce à l’appui financier de la coopération suédoise par le biais de l’Ambassade de la Suède en RDC comme mentionné précédemment.

Aussi, le représentant du gouvernement, le Directeur du Programme National de Lutte Contre les Toxicomanies (PNLCT), M. Patrice Milambo, invité à ce plateau spécial, a souligné que la consommation des substances psychoactives  constitue un sérieux problème de santé publique surtout pour la jeunesse aujourd’hui. Il a par la suite rassuré de l’accompagnement du Gouvernement et des autorités dans cette démarche qui est d’appuyer la prévention car cette dernière reste la plus grande arme de lutte contre les toxicomanies.

Quelques-unes de bénéficiaires de la formation et du projet, ont donné leurs témoignages. Elles sont revenues sur les péripéties rencontré et le calvaire enduré pendant qu’elles étaient dans la rue et menaient une vie de débauche, dépendant de la drogue et autres substances similaires. M. Roger Boyeye, père de Naomie Mpeti, a tenu à être présent lors de la cérémonie pour témoigner du changement positif dans la vie de sa fille. Il a dit : ‘’J’ai vu comment ma fille a retrouvé le chemin d’une vie sobre et je suis tellement ému que j’ai tenu à être présent aujourd’hui. D’ailleurs, l’habit que je porte a été cousu par elle. Je suis très satisfaits du changement qui s’est opéré dans la vie de ma fille’’.

Dans l’entre-temps, les récipiendaires de la formation vont continuer à bénéficier des services du Centre Espoir de la WFAD, où elles ont suivi leur formation, pour  bien maîtriser la Coupe et Couture avant d’être pleinement autonomes dans leurs ateliers de couture qui seront mis en place.

Leave a Reply